Résidence d’Ecrivain : Atelier d’écriture en ligne avec Véronique Pittolo

 

Une proposition d'amorce de texte par Véronique Pittolo du 21 mai 2014

La première fois que l'électricité est arrivée à la maison…

 

Voici un premier état de ces travaux d'écriture…

Véronique vous propose de prendre la plume et de continuer l'écriture sur le blog :

http://parle.cmcas.com/2014/07/son-travail-decrivain/

 

 

Véronique 21 mai 2014

la première fois que l’électricité est arrivée à la maison …

J’ai cru que je ne dormirais plus jamais

J’ai eu peur de l’électrocution

Je croyais qu’il fallait porter des gants pour appuyer sur le bouton

 

J’ai eu l’impression que le jour était éternel

Mon horloge personnelle s’est modifiée (je vivais la nuit, je dormais le jour).

Je n’ai plus eu peur des incendies…

 

Patricia  26 juin 2014

Je n'ai plus eu peur des incendies……… qui se déclenchaient lorsque j'oubliai d'éteindre ma bougie. Mais de là à ne plus connaître le noir, je ne sais pas ce que je préfère. Le noir c'est la méditation, le moment où tel un fœtus, je retourne dans mon cocon.

La lumière c'est  aussi le réveil, synonyme de joie, de partage. Comment obtenir les deux ? …  Dépasser mes peurs … appuyer sur ce maudit bouton qui me nargue, me dit viens me voir, appuies sur moi si tu oses ! J'ai pensé faire appel à un spécialiste, cela doit bien exister. Donc, je lance un appel : Recherche un spécialiste bouton pour éteindre quand j'en ai envie!!!!!!!!!"…………(toute autre interprétation de ces propos serait mal venue)

 

 

Véronique 30 juin 2014

Quand la lumière rencontre la matière

Quand la foudre rencontre……………………..

Quand ………………………………. la pluie

Quand l’éclair rencontre …………………………

Quand …………………… rencontre l’éolienne

Qu’arrive-t-il ?

Il arrive que …………………………………………

 

Aurélie 1er juillet 2014     Le jour en plein nuit….mais quand est-ce que je vais dormir moi ?

Le soleil a été mis en cage. Tout le monde peut en avoir un rayon chez soi.

Etre vu même en pleine nuit ; il va falloir trouver de nouvelles idées pour faire des bêtises et accuser le chat !!

La bougie au bout des lèvres puis l’électricité au bout des doigts, toujours un bonheur pour yeux.

Aurélie  1er juillet 2014

Quand la lumière rencontre la matière

Quand la foudre rencontre ton cœur

Quand mes lèvres rencontrent la pluie

Quand l’éclair rencontre tes yeux

Quand mes baisers rencontre l’éolienne

Qu’arrive-t-il ?

Il arrive que je me transforme en un aimant

Et que tout m’attire vers toi.

 

 

 

 

Véronique 2 juillet 2014

Combien de temps dure un coup de foudre ?

Le temps de remettre ma montre en marche  ?….

 

Combien a-t-on besoin de coups de foudre pour réussir dans la vie ?

 

 

Aurélie 2 juillet 2014  Ephémère, comme un battement d’aile de papillon. Toute une vie…..mais c’est parfois électrique ; Une vie peut être réussie sans coups de foutre….. mais ponctuée de plusieurs étincelles.

 

 

 

Véronique 7 juillet 2014

A côté d’Internet, l’électricité c’est la grand mère au coin du feu.

Les réveils numériques à trois heures du matin, les lasers, les chiffres phosphorescents, je ne me suis jamais habituée. Je me souviens des horloges de campagne, en avance, mal réglées, du coq, à l’aube, qui accompagnait mon cycle de sommeil……………………………………………………………..

 

Aurélie 7 juillet

 A côté de la bougie, l’ampoule c’est des couleurs plein les yeux,

à la vitesse de la lumière.

A côté du pain de glace, le frigo c’est un yaourt aux fraises à toute heure.

A côté du lavoir, la machine à laver c’est 2 heures de lobotomie devant sa télé.

A côté du silex , Internet c’est un clic de souris.

 
Véronique 28 août 2014-08-28

Tonnerre de Brest ! dit le Capitaine Haddock

Soleil de minuit ! dit Dracula

 
Aurélie 28 août :
Brouillard de pois ! dit Popeye
Lune de sucre d’orge ! salivent Hansel et Gretel

Pluie de septembre ! dit Olive

Neige de Mai ! dit Jeanne d’Arc

Canicule d’Avril ! dit Robinson Crusoé

 

 

Véronique 1er septembre (avec Photo des deux pylônes).

Retour sur le coup de foudre avec cette image : l’électricité et l’amour ou l’amour de l’électricité.

Entre l’éclair et la foudre, une rencontre ….

Entre le mouvement et l’acte, une décision….

Demain, rendez-vous à ……

 

 

 

Véronique 1erseptembre bis : La LUMIERE

La lumière sur la robe de Marlène Dietrich, scintillante, sur les pieds d’Edith Piaf, quand la chanteuse part et revient sous les applaudissements……

La lumière sur ….. (la nature ? Les toits ? La mer ? …..)

 

Christophe 1er septembre

Lumière magnétique sur les pôles, faisceau lumineux reliant la terre à l'univers… 

blancheur de la neige sur les toits les soirs de pleine lune.

 

Véronique 1er septembre

Lumière sur les rivages, les étendues, les reliefs non explorés

Blancheur sur Mars un soir de Vénus

Lumière de cratères, de comètes, de satellites…..

 

 

Aurélie 2 septembre

Retour sur le coup de foudre : l’électricité et l’amour ou l’amour de l’électricité.

Entre l’éclair et la foudre, une rencontre sous la pluie peut provoquer des étincelles dans les yeux et dans les cœurs !

Entre le mouvement et l’acte, une décision de procrastiner s’impose…..

Demain, rendez-vous à Starlight pour déguster un éclair de kryptonite et siroter de la poudre d’étoiles

 

La LUMIERE sur la robe de Marlène Dietrich, scintillante, sur les pieds d’Edith Piaf, quand la chanteuse part et revient sous les applaudissements……

La lumière sur ton ventre rond, caresse mon amour que tu portes.

La lumière du matin sur cette perle de rosée, nous laisse admirer une nature encore endormie

**************POEME****************

La lumière chante dans les nuages

L’oiseau illumine mon sourire

Les nuages dansent avec l’oiseau

Mon sourire inonde de lumière

La lumière fricote avec l’oiseau

Mon sourire s’envole dans les nuages.

 

Véronique 2 septembre

Dans les nuages, la lumière passe, ainsi que l’oiseau

Ensemble ils murmurent un chant optimiste

Une chorale envahit le ciel en lumière naturelle sans électricité

 

Véronique 3 septembre

Souvent la lumière va avec le bruit,

Aurélie 3 septembre

D’un feu d’artifice sur un tableau de ciel Noir

Des petites  étincelles dans mon grille-pain qui fait «spicht» quand ça fait 3 fois qu’on dit aux enfants de ne pas mettre de compote dedans !

 

Je préfère le silence des tournesols de Van Gogh,

Ou encore le silence des Nymphéas de Monet,

Ou même, le silence du penseur de Rodin.

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?