Écris-Moi Avignon ! et Je me mets en scène !

Ce séjour propose aux jeunes de s’immerger dans les torrents de spectacles du Festival d’Avignon – in/off/Contre-Courant (du 14 au 20 juillet 2017) – et de se frotter à l’exercice de « critique d’art ».

« L’art vivant est souvent un ovni voire même un étranger pour nombre d’adolescent. Dans la plupart des cas, les jeunes ont eu l’occasion de sortir à quelques occasions au théâtre dans le cadre d’un cours de français au collège: un Molière, un Racine, voire un Shakespeare avec la prof d’anglais. En général, ils ont pu voir un « classique » plus ou moins habilement « mis au goût du jour » – pour garantir le succès dudit spectacle, justement grâce aux « scolaires ». Bref, la rencontre en tant que spectateur avec l’art vivant n’est pas toujours exaltant de prime abord pour nombre de ces « élèves ». »

Voici le projet d’écriture tout-terrain et polymorphe pour jeunes critiques de théâtre au festival d’Avignon 2017″, l’important sera de faciliter au maximum l’accès à l’écriture à tous moments.

« ..Écriture Tout Terrain« : avoir toujours un stylo à dégainer, un bout de papier, et le tour est joué ! On peut écrire selon moi en toutes circonstances inspirantes. Un train, un bus, un siège de théâtre, un bord de trottoir, un lit, une souche d’arbre pendant la promenade, tous les lieux, même les plus saugrenus sont des espaces possibles pour se mettre à écrire ! (il n’y a pas que la salle de classe ou les dossiers professionnels !)…

Concernant l’aspect « polymorphe » de l’écriture proposé dans l’atelier, je sensibiliserai les jeunes à différents types d’écriture possibles. Il me paraît important de les faire sortir des carcans dans lesquels les aura probablement placés le système scolaire ordinaire. J’aimerai leur permettre de découvrir sous leur propre plume des horizons d’écrits insoupçonnés.
Parmi ces horizons j’inclus autant la forme journalistique que celle de l’interview, celle du récit plus romancé, ou celles plus poétiques, celle du slam, ou celle du journal, celle du recueil de citations, celles du réel ou de la fiction, pourquoi pas celle du théâtre lui-même, ou encore des écritures encore plus inclassifiables, issues de l’écriture automatique par exemple… »

Claire, Animatrice ACM Jeunes Critiques de Théâtre, Territoire Alpes Provence.

Second projet « Je me mets en scène » :

« …Je vais proposer des ateliers de jeux théâtraux dans lesquels les jeunes pourront découvrir le plaisir du jeu tout en travaillant sa place dans l’espace, ses émotions, la confiance en soi et en les autres, la présence scénique et l’improvisation théâtrale.

Si les jeunes le souhaitent ils pourront aussi travailler des textes de leur choix, écrits par eux ou non. Ce qui leur permettra de voir le côté mise en scène.
Si ils ont des thèmes précis qu’ils veulent aborder en impro je leur laisserai la possibilité. Avec tous les spectacles qu’ils vont voir, je les inciterai à s’en inspirer afin de créer.
Reprendre un extrait d’un spectacle c’est aussi le voir autrement et se l’approprier. Ça permet de se poser des questions sur ce qui nous a plu ou pas et pourquoi.

Et c’est là où vient le dernier point de mon projet : les retours de spectacle.
Si certains vont se sentir à l’aise dans la réinterprétation de spectacle, d’autres préféreront juste en discuter et c’est cet espace de dialogue que je vais ouvrir, pour leur apprendre à être des spectateurs actifs, à l’écoute, à l’affût des émotions ressentis, ce qu’ils‎ Ont aimé ou pas et surtout du pourquoi ils ont eu toutes ces pensées et ces ressentis … »

Tiphaine, Animatrice ACM Jeunes Critiques de Théâtre, Territoire Alpes Provence.

Prochainement sur le blog des PARLE, les travaux de ces projets d’écriture en Avignon.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?