Cinq livres d’auteur.e.s bénéficiaires dans la dotation nationale lecture 2017

La commission culture du 15 mars 2017 a discuté et retenu les propositions de choix de livres d’auteurs bénéficiaires faites par le groupe de travail « PARLE », en présence de membres du comité lecture.

Pour la première fois, ce sont donc cinq ouvrages d’auteur.e.s bénéficiaires qui intégreront la dotation nationale bibliothèque 2017.

Sur 27 ouvrages reçus, 21 ont pu participer à la sélection. Certaines catégories littéraires n’étaient pas représentées dans les livres reçus et retenus –poésie et bande dessinée- sur les cinq initialement définies (roman, nouvelle, mémoire et histoire, en sus des deux précédentes). Néanmoins, le groupe de travail a souhaité retenir et proposer cinq ouvrages en raison de la qualité littéraire et de l’intérêt du contenu de livres proches des genres précités.

Retrouvez ces cinq ouvrages dans les bibliothèques des centres de vacances cet été et dîtes-nous ce que vous en pensez sur le blog des PARLE !

 

Roman : « La nuit des Sorcières », de Manuel Da Silva, Editions Mers du Sud, 2016.

MANUEL
Amélia vit un amour de jeunesse avec José. Lui est le fils d’un honorable commerçant de la ville de Chaves au Portugal, tandis qu’elle sort d’une modeste famille vivant avec sa mère dans un petit village à proximité. Mais les deux familles sont fâchées et ne se parlent plus depuis trois générations ce qui fait que la liaison entre ces deux jeunes amoureux se trouve fort compromise. La famille d’Amélia, afin de mettre un terme à cette amourette, va marier de force la jeune fille avec un colon portugais qui vit en Angola. Ce mariage expédié ne durera que quelques mois et se terminera tragiquement.
Au travers de l’histoire d’Amélia et de José, l’auteur nous emmène au Portugal et dans une de ses anciennes colonies l’Angola.

 

Polar : « Du pin et des larmes », de Philippe Médiavilla, Editions CAIRN, 2016.

Capture du Pin

Au hasard de ses investigations sur la filière bois, Laurent, syndicaliste, découvre le corps sans vie d’un homme flottant dans l’eau. Suicide, accident, ou encore meurtre ? De nombreuses questions se posent autour du noyé. Non loin de là, sur un navire ancré au port, Marco, activiste engagé, s’insurge contre les conditions de travail des marins étrangers.
Ces deux militants vont voir leurs destins s’entrecroiser. Aux côtés d’Agnès, jeune lieutenant à la PJ, ils vont prendre part à une enquête où crime, corruption et violence se côtoient, le tout sur fond de trafic de bois de tempête
Mélange de fiction et de réalité écrit autour du port de Bayonne, de Tarnos et du trafic du bois de la tempête Klaus, avec une intrigue policière, dans laquelle on retrouve des notables corrompus et des syndicalistes engagés.

Nouvelles : « Chemises à fleurs », atelier d’écriture de la CMCAS d’Angoulême composé de Bernadette Gastao, Jean-Philippe Blanvillain et Maggy Eveillé, Editions Mers du Sud 2016.

Chemises à Fleurs
Ces 3 nouvelles, issues d’ateliers d’écriture de la CMCAS d’Angoulême, ont été écrites à partir d’un même sujet : des amis desannées 60. Des destins différents pour des copains qui se séparent pour voler chacun vers d’autres horizons.

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeunesse : « Les étranges béliers de Sidi Mansour », de Fatima Sarsari, l’Harmattan, 2016.Illustrations de Brice Follet.

fatima
La naissance de deux agneaux va bouleverser la vie de Lalla Khadija. Une aventure pleine de rebondissements qui vous mènera d’un petit village du haut Atlas au Maroc à Paris, la Ville Lumière, en France.

Mémoire et histoire : « Le frère perdu », de Bernard KIEFFER, Editions La découverte, 2015.

kieffer
Le 16 avril 2004, le journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer disparaît à Abidjan, capitale économique de la Côte-d’Ivoire, alors qu’il enquêtait sur l’argent du cacao. On ne le reverra plus. Quand son frère Bernard est informé de sa disparition, d’abord, il n’y croit pas. Avant que sa confirmation ne le plonge dans l’angoisse, puis la colère. Il se lance alors dans une enquête au long cours pour tenter de connaître la vérité sur le sort de « GAK », sur ceux qui l’ont enlevé et, très probablement, tué.
C’est le récit de cette quête de vérité, très personnelle, que propose Bernard Kieffer dans ce livre.

1 Commentaire
  1. Godu 9 mois Il y a

    C’est avec plaisir que je me suis plongé dans ces trois nouvelles des Plumes Agiles angoumoisines.
    Florence, Inès, Roger ou encore Bernadette, Maggy, Philippe, tous colorés du Manuel de l’écriture animée. Merci pour ces agréables moments de lecture.
    Stéphane

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?