Blog Poésies : Poèmes Septembre et Octobre 2015

DSC_0101

Véronique 22 septembre

Bords de Seine

Canots, chapeaux, peintures impressionnistes…

Renoir, Monet et encore  ?

Bords de ( Marne … Loire ??…) poursuivre …

Patrick 24 sept

Bords de Saône

Campagne, Herbe verte, roses des prés,

Brouillard.

Bords de Loue,

Ornans, un balcon, un vélo bleu,

les origines du monde.

Guy 24 septembre

Un ours polaire sur une banquise immaculée

Véronique

Ayant mis ses lunettes de soleil

On voit de loin son regard

Camouflé

Deux taches noire à l’horizon

Deux cercles sympathiques   ………. lorsque soudain ….

Guy

… Je me rendis compte de ma méprise !

A la lumière du jour qui se faisait plus vive

Je distinguais désormais clairement

Un urinoir cul par-dessus tête

Sur lequel était posé négligemment

Un masque de nuit tombé d’un avion

ou laissé là par un dormeur

qui fuyait la lueur verte frangée de rose

d’une aurore boréale

D’ours que nenni !

En 2050, seul le zoo de Nuuk en détenait encore…

OCTOBRE 2015

Patrick 5 oct

une ourse pas claire échevelée

pour se protéger du soleil

foudroie des yeux, camouflet,

l’ours blanc.

il tâche de résister à ce regard antipathique

Qui fait fondre la banquise.

Véronique 7 octobre

La Dame de Cœur entre dans ma collection en combinaison pantalon
Le Roi de Trèfle fait partie de mon association
L’As de Pique sort par la fenêtre………………….

 

Aurélie 7 octobre
Alice attend délicieusement l’heure du thé
C’est anniversaire aujourd’hui !
Le chat zébré la scanne avec ces yeux globuleux
Non ! c’est un non-anniversaire que l’on fête !
Le chapelier fou peinturluré prend place
De qui est le non-anniversaire ?
La dame de Pic, coupeuse de tête attend son cricket
Qu’on lui tranche la tête !
Et Monsieur Lapin, en retard, les yeux visés sur les aiguilles
C’est trop tard…….on remet ça à demain !

Aurélie 15 octobre

Neptune nous délaisse

Repas glouton, marmite de bouillabaisse

Sauce délicieusement épicée et épaisse

Festin de roi et la banquette s’affaisse

Le sort est connu : passage au tiroir-caisse

Souvenir sur les papilles et sur la veste….

une auréole de graisse

Il ne faut pas qu’elle laisse

Son emprunt va renaître et disparaître, la veste encaisse

Je stress

Le serveur nous délaisse et s’engraisse

C’est pas pour aujourd’hui la vie d’palace !

Moi, face à cette glace

Mon sourire me fait la grimace

Ma joie est fugace

Mélancolique, voici une nouvelle menace

Mes yeux se posent sur cette trace

Méfiante comme une limace

Mais comment effacer cette crasse ?

Maladroite, tache de vinasse

Mains tremblante, je m’efface

2 Commentaires

Les commentaires sont fermés.

  1. migliaccioa 3 années Il y a

    Véronique 7 octobre

    La Dame de Cœur entre dans ma collection en combinaison pantalon
    Le Roi de Trèfle fait partie de mon association
    L’As de Pique sort par la fenêtre………………….

  2. migliaccioa 3 années Il y a

    Avez-vous vu Vénus à travers la forêt ?
    Véronique Pittolo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?