Jury des lecteurs de la CMCAS NPDC : Vos commentaires en Ligne !

En ligne les fiches de lecture de Mr Laurent Beauvois, qui a participé au jury des lecteurs de la CMCAS NPDC.

Fiche de lecture
Georgia, Julien Delmaire, Editions Grasset

Sans titre 3

Fond, sujet : l’histoire se passe de nos jours entre la France et l’Afrique. Deux jeunes gens perdus se rencontrent au hasard de la grande ville. L’un vient d’un village d’Afrique. Il fuit. L’autre vient d’une petite ville de Normandie. Elle fuit, elle aussi. Entre ces deux personnages égarés, se tissent des liens invisibles, éternels, éphémères… L’intrigue embarque le lecteur dans les quartiers glauques, aux confins des villes, au bord des fleuves d’Afrique.

Style : le style est travaillé. Allers-retours entre temps passé et temps présent. L’auteur, imprégné de la culture slam, déroule un phrasé ciselé, aux images évoquant une enfance africaine ou une adolescence provinciale. Un style, qui ne refuse pas l’emphase, et cultive un lyrisme urbain.

Emotion produite : l’écriture est donc très fouillée. Le rythme est lent. Les personnages sont plutôt attachants. Le personnage de Georgia est touchant dans son errance. Celui de Venance révèle une belle sensibilité. Voyou humaniste sans attache, il aimerait s’ancrer en terre de France. Mais cette terre rêvée, ce paradis fantasmé se montre injuste et cruel envers ses enfants perdus.

Scénario, construction : le scénario fait des allers-retours entre passé et présent. Il est construit autour de deux personnages principaux, Venance et Georgia. L’histoire est d’abord vécue du point de vue de Venance, puis de celui de Georgia, puis les deux points de vue alternent.
Georgia entraine le lecteur dans les mondes des sans-papiers. Le roman décrit les espoirs et les déceptions des migrants à la recherche d’un pays d’accueil ou d’un hypothétique visa. Les deux personnages principaux portent en eux la blessure des exilés. Une blessure multiple. Elle les rend étranger à eux-mêmes, à leurs pays, à l’espace intime qu’ils essaient conquérir. Ce rapport complexe et douloureux entre l’intime et l’espace où les corps se déplacent fait la matière de ce livre touchant.

 

Avez-vous lu ce livre ?

Vos commentaires sur le blog des PARLE !

A vos plumes

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?